Excellent
6924 Évaluations
Trustpilot 4 stars
  • Blog
  • Favoris
  • Vos commandes

Comment installer (correctement) un intercom ?

Tuto, innovation et technique 25 juillet, 2018

Parlons de :

On a pu remarquer que les intercoms laissent beaucoup de doutes en général. C’est pourquoi, aujourd’hui on a décidé de vous expliquer comment installer un intercom ? Vous vous demandez, est-ce difficile d’installer un intercom ? Quelles options s’offrent à vous ? Et, pourquoi existe-t-il une grande variété d’intercoms ? Nous vous répondons de suite à ces questions !

Je pense qu’on est tous d’accord pour confirmer que l’un des accessoires les plus utilisés en moto, est sans doute l’intercom. Et surtout si vous faîtes parti de ceux qui passent beaucoup d’heures sur la moto ; mais même si c’est juste pour aller au travail ou tout simplement pour les routiers qui font de longues balades entre amis. Comme vous pouvez l’imaginer, les caractéristiques de chaque intercom varient selon le modèle et la marque.

Avant toute chose, avant de se décider pour un intercom il est primordiale de vérifier la compatibilité avec votre casque. En effet, en plus des caractéristiques qui varient entre les modèles, il faut aussi prendre en compte qu’il y a deux types d’intercom : universaux qui sont compatibles avec tous les casques, et les spécifiques à chaque marque qui sont conçus pour un modèle ou une gamme de casque en concret. Généralement, ils disposent donc d’un emplacement prévu à l’intérieur du casque. Il y a seulement une sélection de casques sport-touring et modulaires qui compte cet emplacement. Vous avez compris, si vous avez un casque Racing, vous devrez probablement installer un communicateur universel, comme par exemple pour le Shark Race R Pro GP.

Généralement, les intercoms comptent différentes fonctions mais qui, indépendamment d’être universel ou spécifique, comptent toujours : haut-parleurs, microphones, chargeur, centrale de contrôle, support pour cette centrale de contrôle, et des adhésifs pour fixer l’intercom au casque.

D’ailleurs en parlant de ça, on va vous montrer comment installer l’intercom Cardo Freecom 4, un intercom universel, et le Sena SRL spécifique au Shoei Neotec II.

Sena SRL (intercom spécifique)

Commençons par ce dernier, le Sena SRL, un intercom, comme on vient de le dire, conçu spécialement pour le Shoei Neotec II et cela se caractérise par l’emplacement prévu de l’intercom, qui une fois installée passe totalement inaperçue puisque le récepteur est remplacé par des pièces externes du casque… Mais comment s’installe t’il ?

En premier lieu, il faut retirer les pièces qui seront remplacer par l’intercom. Pour cela, il faut lever la mentonnière, et quitter la pièce extérieure en actionnant l’onglet. Par la suite, actionner l’onglet situé à la partie arrière interne du casque et pour finir, retirer franchement les rembourrages intérieurs latéraux.

J’en profite donc pour rappeler que maintenant les rembourrages sont retirés, il faut les nettoyer périodiquement. Il est préférable de ne pas le faire à la machine à laver et on vous conseille de le faire avec des produits spécifiques.

On revient sur le sujet ! Une fois les rembourrages latéraux internes retirés, rassembler les parties de l’intercom sera plus facile. Ce casque compte des emplacements pour les haut-parleurs. Il faudra les fixer avec des adhésifs, insérer la pièce de la partie arrière et fixons la pince sur le bord du casque. Pour finir, il faut installer de nouveau les rembourrages intérieurs latéraux. Vous avez vu ? c’est plus facile que l’on pouvait s’imaginer !

Avec cet intercom vous pourrez réaliser des appels, écouter de la musique, les indications du GPS, gérer les commandes par voix ou communiquer jusqu’à 8 motards, et bien d’autres options. Vraiment super complet.

Cardi Scala Rider Freecom 4 : (intercom universel)

D’un autre côté, il existe la possibilité d’installer un intercom universel, compatible avec n’importe quel casque.

On a choisi donc le Cardo Scala Rider Freecom 4, qui nous équipe de différents outils pour que l’ajustement soit le meilleur possible indépendamment du casque que l’on dispose.

Je m’explique :  l’installation dans les grandes lignes est très similaire aux spécifiques mais il y a juste quelques petites différences à savoir.

Par exemple, le support du récepteur on peut l’installer de deux façons différentes : avec la pince qui est inclue ou bien, si le casque nous le permet, on peut également l’accoupler à la calotte extérieure avec une plaque adhésive. Par contre, avant toute chose, il faudra nettoyer la zone avec de l’alcool. Il faut également commenter que l’on installera le support toujours sur la partie gauche pour éviter toute gêne avec la poignée de gaz ; et parfois, il faudra le positionner un peu plus à l’arrière de ce que l’on aimerait dû au mécanisme de la visière solaire.

Une fois le support installé, retirer les intérieurs du casque pour un meilleur confort, coller les haut-parleurs avec les plaques adhésives qui sera un endroit pensé à ne pas nous gêner lorsque l’on met le casque et enfin, connecter les. En fait, ça dépend de vos préférences. Proche du menton, ou derrière l’oreille par exemple.

Quant au microphone, on peut également l’accoupler de deux manières différentes en fonction de s’il s’agit d’un casque modulaire ou intégral. Le microphone hybride est conçu pour les modulaires et le microphone de câble pour le casque intégral.

Sur le casque des modulaires, il faut retirer le rembourrage de la partie intérieure du casque du même côté que le support. S’assurer que l’on ne sera pas gêné à l’endroit où le récepteur a été installé, nettoyer la zone centrale de l’intérieure de la mentonnière avec un torchon propre et de l’alcool, coller le coussinet de velcro pour coller ensuite le microphone. Pour finir, connectons-le à l’intercom et réinstaller le rembourrrage.

Ce Scala Rider Freecom 4 compte également des caractéristiques très similaires au SRL du Sena, avec un ajustement automatique du volume, communication possible jusqu’à 4 motards, nous permettant d’écouter de la musique, la radio, etc… Et comme on l’a dit, il est aussi très complet.

Vous voyez donc qu’installer un intercom est beaucoup plus facile que ça en a l’air. Il suffit juste de suivre ces quelques indications et prendre en compte le type de casque que l’on a.

On est en train de préparer une autre vidéo sur tout ce que l’on peut faire ou non avec un intercom. Effectivement, il y a sur le marché, des prestations d’intercom très avancées. Vous pouvez donc nous dire si l’idée vous plaît dans les commentaires juste en dessous.

Commentaires

Laisser un commentaire

Écrivez votre message s´il vous plaît.
Écrivez votre prénom s´il vous plaît.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par une étoile *

  1. Benjamin

    Très bonne explications, maintenant il ni à plus cas…..

    Répondre
    • Motocard

      Merci beaucoup, l’installation est plus facile que ça en a l’air !

      Répondre